Mémoires d'un volcan

Du 26 avril au 14 mai 2023 à québec au théâtre périscope

DESCRIPTION

Durée : 55 minutes
Clientèle : Tous publics à partir de 7 ans

> THÉÂTRE PÉRISCOPE

 

LE RÉSUMÉ

Des moments de vie, des fragments d’histoire, des mémoires qui se racontent, les pérégrinations d’une créatrice et d’un mystérieux cahier noir. Sous les mains des marionnettistes, le cahier  se révèle peu à peu … Une envolée de papillons dans la nuit noire, une fleur dans un petit pot ébréché sur une drôle de table rafistolée, une vieille chapelle trouée de balles, instrument de musique pour le vent qui fuit, un air d’opéra de Verdi, « Va pensiaro », une petite fille vêtue de blanc devenue trop grande trop vite  et qui construit de merveilleuses histoires pour ceux et celles qui ont gardé comme un trésor leur cœur d’enfant lové dans un nid d’oiseau…

Librement inspiré de la vie de Josée Campanale,  Mémoires d’un Volcan, est un spectacle hommage à la force créatrice  et au pouvoir de transformation  qui  brule en chacun de nous… Avec beaucoup d’amour pour la vie qui passe car le temps de l’évoquer… C’est déjà demain.

PARTENAIRES

Une production de Ubus Théâtre en coproduction avec Elvis Alatac et avec le soutien du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts et des lettres du Québec et de la Ville de Québec.

ÉQUIPE DE CRÉATION

Texte d’après les carnets de Josée Campanale
Agnès Zacharie

Conseillers dramaturgiques
Josée Campanale
Gérard Bibeau

Mise en scène
Martin Genest
assisté d’Aube Seppey

Interprétation et manipulation
Agnès Zacharie
Pierre Porcheron

Marionnettes et accessoires
Annabelle Roy 

Décor
Hugues Bernatchez

Costumes
Huguette Lauzé

Environnement sonore
Pascal Robitaille
Alexandre Zacharie

Lumière et régie
Henri-Louis Chalem

Conception vidéo
Studio Nord-Est
Conseiller à la vidéo Keven Dubois

Production
Ubus Théâtre en collaboration
avec Elvis Alatac

 

« Mémoires d’un Volcan » est librement inspiré de la vie de Josée Campanale, co-fondatrice du Théâtre de Sable avec Gérard Bibeau. Elle fut mon mentor. J’ai travaillé pendant seize ans comme comédienne-marionnettiste au sein de sa compagnie et au fil des ans, elle est devenue une amie. Je lui ai appris à nager. Elle m’a appris à apprivoiser les marionnettes, ses pantins inanimés qui respirent notre âme pour créer la beauté. Je lui ai appris la bienveillance de l’eau malgré la frayeur des profondeurs. Elle m’a appris le respect de l’objet inanimé, sa grandeur et la force de son silence…

Agnès Zacharie

Extraits du spectacle

« À Grenoble, notre maison, la maison vieille que nous l’appelions, était la dépendance d’une ancienne chapelle désaffectée dont les murs troués par les balles de la guerre passée m’effrayaient beaucoup. Une seule pièce, mal chauffée, sombre et humide, dans laquelle on dormait tous ensemble à même le sol, blottis dans de vieux manteaux comme dans un nid d’oiseaux. Instrument de musique pour le vent qui fuit, la maison vieille, m’inspirera plus tard les grandes angoisses de la vie mais aussi la joie quand le vent s’amuse à faire virevolter les jupes des petites filles ou encore, à faire s’envoler les chapeaux des petits garçons trop curieux. »

REMERCIEMENTS

Agnès Zacharie a bénéficié d’une résidence individuelle organisée par le Conseil des arts et des Lettres du Québec en partenariat avec Le Cube, La Chartreuse de Villeneuve Lez AvignonCentre national des écritures du spectacle et Le PôleScène conventionnée d’intérêt national Art et territoire.

Joséphine :
La rose trémière, l’angélique des bois…

Agnès :
Comment tu fais pour retenir le nom de toutes ces fleurs ?

Joséphine :
J’sais pas… Ah ! Regarde ! Une petite fleur jaune ! L’anémone fausse renoncule. Ma préférée.

Agnès :
L’anémone quoi ?

Joséphine :
Fausse renoncule. Quand nous avons quitté l’Italie pour aller vivre en France, avec mon père, je passais beaucoup de temps dans les champs à chercher des trésors et toujours mon regard se portait vers les endroits les plus secrets, là où les fleurs sont les plus belles.

Mémoires d'un volcan
logo Ubus Théâtre

Ce spectacle vous intéresse?